France

Tags antisémites : l’inquiétude des maires grandit

5 min

Des inscriptions antisémites ont été découvertes à Vanves, quelques jours après une première vague de tags retrouvés dans plusieurs villes de la région parisienne. Les actes antisémites se multiplient, et les maires s’inquiètent pour la suite.

tag antisémites
Des tags antisémites recouverts rue Lacaze, dans le 14e arrondissement de Paris.LIONEL URMAN/SIPA

1040. C’est le nombre d’actes antisémites recensés en France depuis l’attaque terroriste du Hamas, le 7 octobre dernier. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a par ailleurs précisé que 486 interpellations avaient été effectuées à la suite de ces signalements. Pour la seule métropole parisienne (Paris, Val-de-Marne, Seine-Saint-Denis et Hauts-de-Seine), ce chiffre s’élève à 257, selon le préfet de police de Paris. Soit « déjà plus que ce qu’on enregistre sur une année entière » en l’espace d’un mois, a relevé Laurent Nuñez.


Ces derniers jours, de nombreux tags antisémites ont été découverts dans plusieurs villes de région parisienne telles que Vanves, Issy-les-Moulineaux, Clamart ou encore Fontenay-aux-Roses. « Ce sont des actes de vandalisme à caractère clairement antisémite », dénonce auprès de Factuel Bernard Gauducheau, le maire (UDI) de Vanves. « Nous avons découvert les premiers tags – une dizaine – dans la nuit du 27 au 28 octobre. Et ça continue. Hier matin, nous avons trouvé une inscription contre Israël sur le parvis de l’Hôtel de Ville. » L’élu estime qu’au moins « une quarantaine » d’inscriptions de nature antisémite ont été retrouvées ces derniers jours dans sa propre ville. « Ce n’est pas massif, mais c’est quand même significatif », commente-t-il.


Même scénario dans la ville voisine d’Issy-les-Moulineaux, où une dizaine de tags représentant une étoile de David ont été retrouvés sur le mobilier public, avant d’être très vite effacés par les équipes de nettoyage. « Une crèche, dont les propriétaires sont de confession juive, a même été taguée. Ces dégradations sont clairement ciblées », se désole Alain Lévy, le maire adjoint (divers droite) de la ville. À Vanves comme à Issy-les-Moulineaux, une coïncidence frappante : les villes sont toutes deux jumelées avec une ville israélienne : Rosh HaAyin pour Vanves, et Nahariya pour Issy-les-Moulineaux. Les deux villes de la...

Nos recommandations

Vous aimerez aussi

s
partagez

Partagez une information avec notre rédaction

Factuel Media. Les faits sont têtus, nous aussi.

Découvrez encore plus

abonnez-vous