Faits divers

Pillages au cimetière de Pantin : des documents de la mairie de Paris corroborent le témoignage d’un fossoyeur

10 min
1 effet

INFO FACTUEL - Une vidéo de Pierre Liscia sur des soupçons de pratiques illégales de certains fossoyeurs du cimetière de Pantin a déclenché l’ire de la mairie de Paris, qui nie en bloc ces accusations. Deux documents corroborent pourtant le témoignage de l’employé du cimetière.

Cimetière de Pantin
Le cimetière de Pantin.SEVGI/SIPA

Exhumations sauvages, utilisation illégale de pelleteuses, cadavres pillés ou encore sépultures juives profanées… les accusations portées par Didier Decleve, employé suspendu du cimetière parisien de Pantin, sont graves. « J'ai l'impression que la ville de Paris ne veut pas que ce scandale éclate. Mais je ne peux plus me taire, ça m'est insupportable », déclare-t-il dans une courte vidéo d’un peu plus de 2 minutes, diffusée sur Twitter lundi 22 mai par Pierre Liscia, conseiller régional d’Île-de-France. Depuis, la vidéo a pris une ampleur considérable : 1,3 million de vues, des milliers de partages. La ville de Paris, dont dépend le cimetière communal de Pantin - le plus grand de France avec ses 107 hectares et ses 145.000 sépultures - a annoncé dès le 22 mai vouloir porter plainte contre Pierre Liscia pour des accusations qu’elle juge « calomnieuses ».

Contacté par Factuel, Didier Decleve se définit lui-même comme un « lanceur d’alerte » dans cette affaire. Employé de la ville de Paris depuis 16 ans, il est gardien au cimetière de Pantin depuis 2011. « Je ne cherche pas le buzz ou quoi que ce soit. Je veux juste alerter et libérer la parole des gens sur ce sujet. J’invite ceux qui visitent le cimetière de Pantin à prendre des photos afin de rendre compte de ce qu’il s’y passe », indique-t-il.

Je veux juste alerter et libérer la parole.

En juin dernier, Didier Decleve a été suspendu de ses fonctions pour des soupçons de harcèlement sur un ancien collègue ayant mis fin à ses jours. « En juillet, la justice l’a totalement mis hors de cause dans cette affaire », le défend Pierre Liscia. Selon les informations du Parisien, Didier Decleve fait toujours l’objet d’une procédure disciplinaire en interne et passera devant la commission le 1er juin prochain. « Il a conscience qu’il est sur la sellette, c’est d’ailleurs...

Appareil photo - nos preuves

Manuscrits, photos, vidéos, etc.

Le conseiller régional Pierre Liscia a publié une vidéo sur des soupçons de pratiques illégales de certains fossoyeurs du cimetière de Pantin.

La mairie de Paris nie en bloc ces accusations.

Nos recommandations

Vous aimerez aussi

s
partagez

Partagez une information avec notre rédaction

Factuel Media. Les faits sont têtus, nous aussi.

Découvrez encore plus

abonnez-vous