Éducation

Nouvelles plaintes pour pédophilie au Lycée français de Barcelone

Francis Mateo
5 min
1 effet

INFO FACTUEL - Deux nouveaux recours en justice s'ajoutent aux deux plaintes précédentes, avec, en plus, un signalement au procureur de la République de Paris.

MaternelleLFB
L'école maternelle du lycée français de Barcelone.Lycée français de Barcelone

En Espagne,

Quatre plaintes auprès de la justice espagnole et un signalement au procureur de la République à Paris. Les éléments du dossier judiciaire concernant l'affaire de pédophilie présumée à l'école maternelle du Lycée Français de Barcelone (LFB) continuent de s'accumuler.

Le 19 mars dernier, Bruno et Jeanne* déposent une plainte dans un commissariat de Barcelone, au lendemain des confessions de leur fille de 5 ans, Nadia, qui raconte avoir été amenée de force dans les toilettes de l'école et agressée sexuellement « par un monsieur » de son établissement scolaire, selon les mots de l'enfant. Cela se serait produit à l'heure de la cantine, entre 12h30 et 14 heures, de façon répétée et « depuis longtemps », explique la fillette. Jeanne fait alors un lien avec le changement de comportement de sa fille, quelques semaines après la dernière rentrée de septembre. « Nadia avait commencé à se ronger les ongles jusqu'au sang », précise la mère « et avoir d'autres gestes qui nous ont perturbé : je l'ai surprise plusieurs fois en train de se toucher le sexe, en se masturbant de manière presque brutale », confie-t-elle à Factuel.

Désemparés, les parents adressent un e-mail au directeur de l'école, Stéphane Housset, pour savoir si un élément perturbateur au sein de l'établissement pouvait éclairer ce comportement. « Le directeur nous a répondu qu'il ne fallait pas s'inquiéter, que tout cela était normal et faisait partie de la découverte du corps chez l'enfant, même si Nadia n'avait alors que 4 ans ; il nous a dit que si vraiment nous n'arrivions pas à supporter cela, nous n'avions qu'à aller voir un psychologue », explique la mère à Factuel.

En y repensant, ce 19 mars 2023, assise dans le hall de la brigade des mineurs catalane alors qu'une policière interroge sa fillette, Jeanne s'en veut de ne pas avoir pressenti...

Nos recommandations

Vous aimerez aussi

s
partagez

Partagez une information avec notre rédaction

Factuel Media. Les faits sont têtus, nous aussi.

Découvrez encore plus

abonnez-vous