Politique

Dans les coulisses du Bilderberg, le club de l’élite des puissants

9 min

L’édition annuelle du Bilderberg débute vendredi 19 mai à Lisbonne. Parmi la centaine d’invités, des chefs d’Etat, des grands capitaines d’industrie, des diplomates, des magnats de la presse ou encore des agents secrets américains et européens.

Bilderberg
Le Pestana Palace, à Lisbonne, qui héberge le sommet du Bilderberg cette année.

940€. C’est le prix qu’il faut habituellement débourser pour s’offrir une suite au Pestana Palace de Lisbonne, superbe palais du XIXe siècle, niché à quelques mètres seulement des rives du Tage. Du 19 au 21 mai, il ne sera toutefois pas possible d’y réserver une nuit : l’hôtel est entièrement privatisé à l’occasion de la conférence annuelle du Bilderberg.

En marge du sommet G7, qui s’ouvre ce vendredi 19 mai à Hiroshima (Japon), se tiendra ce week-end à l’abri des caméras un événement plus confidentiel, mais dont l’influence n’a rien à envier au sommet des 7 grandes démocraties industrialisées. Sans surprise, la guerre en Ukraine, les « menaces transnationales » et les relations sino-américaines sont au menu des discussions pour cette édition 2023.

Dix Français sont conviés cette année, parmi lesquels deux ministres en fonction : Gabriel Attal et Clément Beaune. L’ancien Premier ministre Édouard Philippe, ainsi que le patron de la DGSE, Bernard Emié, font également partie des invités. Depuis 2012, c’est d’ailleurs un Français qui préside le groupe : l’assureur Henri de Castries, PDG d’Axa jusqu’en 2016 et aujourd’hui président de l’Institut Montaigne, think-tank d’obédience libérale.

Côté international, les invités les plus en vue sont Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’Otan, Josep Borrell, vice-président de la Commission européenne, Dmytro Kuleba, ministre des Affaires étrangères ukrainien, Albert Bourla, directeur général de Pfizer, ou encore Garry Kasparov, champion d'échecs et dissident russe en exil. Trois chefs de gouvernement figurent sur la liste des participants : le Néerlandais Mark Rutte, la Finlandaise Sanna Marin et la Danoise Mette Frederiksen. Petite curiosité : l’essayiste italo-suisse Giuliano da Empoli, auteur du best-seller Le Mage du Kremlin - qui s'est vendu à plus de 300.000 exemplaires rien qu’en France - est attendu.

Cette édition 2023 sera aussi l’occasion d’un événement tout particulier, puisque l’ancien Secrétaire d’État américain Henry Kissinger, figure tutélaire...

Nos recommandations

Vous aimerez aussi

s
partagez

Partagez une information avec notre rédaction

Factuel Media. Les faits sont têtus, nous aussi.

Découvrez encore plus

abonnez-vous